Le mirage de la reconnaissance de la Palestine.

Publié le 12 Décembre 2012

dimanche 2 décembre 2012 - 09h:42

Jacob Cohen

 

P1070910


Oui, on devrait se réjouir de cette avancée diplomatique, mais c’est une victoire en trompe-l’oeil.

Une illustration avant d’aborder le fond ? Tous les grands médias aux ordres, qui façonnent au quotidien l’esprit occidental à la légitimité du sionisme, à sa politique de "légitime défense" et à la condamnation du "terrorisme" palestinien, se sont réjouis de façon démesurée, comme s’ils voulaient nous convaincre qu’un grand pas a été franchi et que la paix est à portée de main.

Il suffirait maintenant de reprendre les négociations, SANS conditions préalables, exigence de François Hollande pour son vote "courageux", comme si elles n’avaient pas suffisamment duré, 19 ans depuis les accords d’Oslo, pendant lesquels les colons sionistes sont passés de 150 000 à 600 000. Encore quelques années de "négociations", et on atteindra la million de colons. C’est comme si on demandait aux derniers survivants d’un troupeau d’agneaux de négocier avec la horde de loups qui en avait déjà dévoré plus de la moitié, de s’accorder sur le partage de la rivière.

Le vote de l’assemblée générale n’a aucune portée concrète. La majorité des états membres de l’ONU avaient déjà reconnu la Palestine dans ses frontières de 67 mais ils n’ont jamais osé braver l’ire des sionistes en installant à Ramallah une représentation diplomatique ou commerciale.

La Palestine pourrait dorénavant adhérer aux diverses organisations de l’ONU ? Quelle mascarade ! Mais elle l’a fait déjà à l’UNESCO, mais elle n’a jamais osé aller plus loin en demandant son adhésion à l’OMS, à l’UNICEF, etc, alors que c’était dans la poche.

La Palestine pourrait saisir la CPI ? Elle avait la possibilité de le faire après les massacres de Gaza, elle était sur le point de le faire, mais ON l’en a gentiment dissuadé.

Le problème fondamental vient de cette Autorité palestinienne corrompue, faible, pusillanime, minable, qui Kollabore avec son occupant sioniste, en maintenant l’ordre en Cisjordanie, en arrêtant les militants du Hamas, du Djihad islamique et du FPLP, en assurant la sécurité des routes réservées aux colons sionistes, en acceptant sans réagir le dépecement de son territoire. Dernier exemple en date : 3000 nouveaux logements en Cisjordanie occupée. Et que dit le Pétain palestinien ? Il condamne du bout des lèvres cette provocation. Pauvre marionnette aux mains d’Israël et de ses complices !

Non, on a monté tout ce cirque à l’ONU pour donner un os à ronger au Kollabo en chef, lui redonner une petite crédibilité pour permettre à Israël d’achever sa mainmise sur la Palestine, et maintenir l’illusion d’un hypothétique état palestinien qui aboutira à un Banthoustan.

La seule solution, la vraie, mais qui viendra avec de vrais patriotes palestiniens, est la dissolution de cette Autorité, afin de mettre à nu l’occupation sioniste dans toute son ampleur et toute son abjection.

 

http://www.info-palestine.net/spip.php?article12934


Jacob Cohen, écrivain franco-marocain

Né en 1944 dans le Mellah de Meknès. Licence en Droit à la Fac de Casa. Sciences-Po à Paris. Emigration à Montréal et à Berlin. Retour au Maroc en 1978. Maître-assistant à la Fac de Casa jusqu’en 87. Période riche et heureuse. Redécouverte de mon pays et de mes compatriotes. Installation à Paris. Ecriture. Publié 7 romans jusqu’à présent. J’aime le cinéma et le théâtre, les cafés et les rencontres imprévues. J’aime bouquiner et flâner, faire la cuisine. Plutôt intello, tendre et bohême. Sans grandes prétentions matérielles. Facebook : http://www.facebook.com/jacob.cohen.505 http://www.facebook.com/jacob.demeknes

Voir un interview de Jacob Cohen sur Info-palestine (juillet 2010)

Rédigé par Association Solidarité Forez Palestine

Publié dans #Articles

Repost 0
Commenter cet article