L'AURDIP condamne l'arrestation par Israël du chercheur et écrivain palestinien Ahmad Qatamesh.

Publié le 7 Mai 2011

P1080124

 

L'Association des Universitaires pour le Respect du Droit International en Palestine proteste avec la dernière énergie contre la mise en détention administrative depuis le 21 Avril dernier du chercheur et écrivain palestinien Ahmad Qatamesh et demande sa mise en liberté immédiate.

Rappelons les faits. La détention administrative est un héritage des lois d'exception édictées par l'armée britannique en Palestine mandataire, et elle a été maintenue par les militaires israéliens lorsqu'ils ont pris le relais des britanniques. Elle permet au commandement militaire de l'armée d'occupation de mettre en détention sans jugement et sans limite de temps n'importe quel Palestinien, sans avoir à formuler d'accusations précises, et donc sans que la personne concernée ne puisse savoir ce qui l'a conduite en prison et ne puisse s'en justifier devant un tribunal. Il s'agit là du déni de justice le plus total que l'on puisse concevoir. Monsieur Qatamesh en a été une des victimes les plus connues, puisqu'il a été maintenu six ans, de 1992 à 1998, en détention administrative, et n'a été relâché qu'après une longue campagne internationale, tout en restant interdit de déplacement à l'étranger. Depuis, il s'est orienté vers la science politique, et est devenu une personnalité influente en Palestine, où il défend les idées d'autodétermination et d'action non-violente.

Il a été arrêté le 21 Avril chez lui, à El-Bireh, et placé en détention administrative. À l'heure où nous écrivons, il n'a été interrogé que dix minutes, en tout et pour tout, lors de son arrestation. Il n'y a pas le moindre commencement de preuve que Monsieur Qatamesh ait exercé autre chose qu'une activité d'opposition politique non-violente et parfaitement légitime. Dans ces conditions, l'AURDIP appelle les autorités israéliennes à le relâcher immédiatement, ou à respecter le droit fondamental de chacun à être informé des accusations qui pèsent contre lui et à pouvoir s'en défendre devant un tribunal.

Le 5 mai 2011

Ivar Ekeland

Président de l'Association des Universitaires pour le Respect du Droit International en Palestine (AURDIP)

http://www.aurdip.org/L-AURDIP-cond...

Rédigé par Association Solidarité Forez Palestine

Publié dans #Articles

Repost 0
Commenter cet article