Nouvelle manifestation samedi à Saint-Etienne.

Publié le 18 Juillet 2014

Samedi, rendez-vous a été donné pour une nouvelle manifestation.

Samedi prochain 19 juillet même lieu même heure : 14h30 place de l’Hôtel de ville.
Soyons nombreux !

Une nouvelle agression militaire israélienne est en cours, contre le peuple palestinien, notamment dans la Bande de Gaza. Les victimes palestiniennes se comptent par centaines et le gouvernement et l’état-major israéliens affirment qu’ils entendent poursuivre leurs bombardements meurtriers, voire même lancer une offensive terrestre.

Évidemment, les tirs de roquettes ne sont, comme d’habitude, qu’un prétexte pour les autorités israéliennes. Il s’agit pour Benyamin Netanyahu et ses alliés d’extrême-droite d’essayer, une fois de plus, de détruire l’esprit de résistance en semant la terreur dans la population civile et de saboter les efforts palestiniens qui avaient permis la mise en place d’un gouvernement « d’union nationale ».

L’offensive en cours permet en outre de détourner l’attention médiatique des multiples exactions contre les Palestiniens de Cisjordanie, de Jérusalem et d’Israël, consécutives à la mort de 3 jeunes Israéliens à proximité d’une colonie : de la mort du jeune Mohammed Abou Khdeir au passage à tabac, par la police, de son cousin Tareq, en passant par des dizaines d’actes criminels perpétrés régulièrement par l’État d’Israël.

Une fois de plus, les pays occidentaux refusent de condamner la politique criminelle d’Israël et de prendre les sanctions nécessaires à l'égard de cet État qui ne respecte ni le droit international ni les résolutions de l'ONU.

L'Union européenne se tait également. Elle disposerait pourtant d'un moyen simple de rétorsion : la suspension de l'accord d'association avec Israël qui accorde des avantages économiques à ce pays. Cet accord est conditionné par le respect des droits humains, ce qui n'est pas le cas avec la colonisation et l'existence du mur qui sont illégaux selon le droit international.

En France malheureusement, le président Hollande est allé encore plus loin jusqu'à cautionner l'agression d'Israël contre la population de Gaza en déclarant, lors de son entretien téléphonique avec Benjamin Netanyahou le 9 juillet dernier, qu' « il appartenait au gouvernement israélien de prendre toutes les mesures pour protéger la population face aux menaces », sans prononcer le moindre mot sur les bombardements massifs, les assassinats, les rafles à Gaza et en Cisjordanie occupée.

Nous n'acceptons pas l'hypocrisie et le cynisme de tous ces politiciens qui se lavent les mains si facilement, du sang et des souffrances des victimes Palestiniennes ou Israéliennes, dans un silence insoutenable.

Nous n'acceptons pas leur indifférence face à l'ampleur des exactions proférées en Palestine.

Nous dénonçons cette passivité coupable de nos gouvernants et nous exigeons de la France qu'elle mène des actions concrètes auprès du Conseil de sécurité pour mettre fin à ce conflit.

Nous appelons le gouvernement français et l'Union européenne à prendre toutes leurs responsabilités et à cesser toute coopération, tout accord d'association avec Israël tant que le droit international ne sera pas respecté, que les bombardements et la colonisation se poursuivront. Sans condamnation, ni sanctions il n'y a pas de chemin vers la paix possible.

Nouvelle manifestation samedi à Saint-Etienne.

Rédigé par Association Solidarité Forez Palestine

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article