Pétition pour que la fondation Bill et Melinda Gates désinvestisse de G4S

Publié le 13 Avril 2014

Cher(e)s ami(e)s,

L’AFPS a signé l’appel d’ADDAMEER, grande ONG pales­ti­nienne de soutien aux droits des pri­son­niers pales­ti­niens, et du BNC, le comité national BDS pales­tinien, pour que la fon­dation Bill et Melinda Gates, la plus grande fon­dation privée du monde, dés­in­ves­tisse de la société G4S, société bri­tan­nique qui équipe le système car­céral israélien en moyens de sur­veillance et se rend ainsi com­plice des mul­tiples vio­la­tions des droits de l’Homme d’Israël vis-​​à-​​vis des pri­son­niers palestiniens.

A l’occasion de la journée inter­na­tionale des pri­son­niers, le 17 avril, une pétition inter­na­tionale a été lancée début avril sur le site d’ADDAMEER. Nous vous invitons à signer et faire signer cette pétition, il est important que le maximum de signa­tures soient recueillies avant le 17 avril.

En voici la traduction.

Pétition : demandez à Bill Gates de dés­in­vestir de la torture des Pales­ti­niens par Israël

La société de sécurité privée bri­tan­nique G4S aide le gou­ver­nement israélien à faire fonc­tionner les prisons où les pri­son­niers poli­tiques pales­ti­niens sont détenus.

À l’heure actuelle , il ya plus de 5.000 Pales­ti­niens dans les prisons israé­liennes, dont 183 enfants. Les orga­ni­sa­tions des droits de l’Homme ont recensé des actes de torture, y compris sur des enfants, et les Pales­ti­niens sont souvent détenus indé­fi­niment sans jugement . À l’intérieur des prisons , les pri­son­niers poli­tiques pales­ti­niens souffrent de sur­po­pu­lation, du manque de nour­riture en qualité et quantité suf­fisant, du manque de soins médicaux, de l’isolement, et des attaques régu­lières des forces spé­ciales israé­liennes. G4S est au cœur de ce système, en équipant et en exploitant les sys­tèmes de sécurité des prisons israéliennes.

En Juin 2013, la Fon­dation Bill et Melinda Gates, la plus impor­tante fon­dation privée au monde , a acheté des actions de G4S pour une valeur de 172 mil­lions de dollars, ce qui en fait l’un des prin­cipaux action­naires de la société.

La Fon­dation Gates dit qu’elle est « guidée par la conviction que chaque vie a la même valeur " et qu’elle utilise ses inves­tis­se­ments pour financer des projets qui « aident les gens à mener une vie saine et productive ".

Mais à travers ses par­ti­ci­pa­tions dans G4S , la Fon­dation Gates ne fait que légi­timer l’utilisation de la torture par Israël, l’incarcération de masse et les arres­ta­tions arbi­traire et tirer profit de cette poli­tique qui vise à décou­rager les Pales­ti­niens de s’opposer à la poli­tique d’apartheid d’Israël.

En février dernier, l’armée israé­lienne a arrêté l’étudiant pales­tinien Arafat Jaradat. Arafat a été torturé dans le centre d’interrogatoire d’Al Jalameh, où G4S a ins­tallé les sys­tèmes de sécurité et en effectue la main­te­nance. Seulement sept jours après son arres­tation, il a été retrouvé mort dans une cellule dans une autre prison (que G4S aide éga­lement à faire fonc­tionner) avec trois côtes cassées, des contu­sions graves sur tout le corps et du sang dans son nez et dans sa bouche. Il a laissé der­rière lui une femme enceinte et ses deux enfants .

En tra­vaillant ainsi direc­tement en appui du système péni­ten­tiaire d’Israël, G4S est com­plice des vio­la­tions par Israël de la Convention de Genève, article 76 qui interdit le transfert des pri­son­niers du ter­ri­toire occupé dans le ter­ri­toire de l’occupant.

G4S fournit éga­lement des sys­tèmes de sécurité pour la Cour mili­taire d’Ofer en Cis­jor­danie, dont le seul but est d’emprisonner les Pales­ti­niens, y compris chaque année des cen­taines d’enfants et de nom­breux défen­seurs des droits de l’Homme. Les tri­bunaux mili­taires d’Israël ont un taux de condam­nation de plus de 99% et sont un élément important du dis­po­sitif de l’occupation israélienne .

Partout dans le monde, des uni­ver­sités, des banques, des orga­nismes de bien­fai­sance et des syn­dicats ont coupé les liens avec G4S en raison de leur rôle dans l’odieux système car­céral d’Israël . Avec une fortune per­son­nelle 76 mil­liards de dollars , Bill Gates vient d’être désigné comme l’homme le plus riche du monde. N’est-il pas clair que sa fon­dation ne peut pas se per­mettre d’investir dans de graves vio­la­tions des droits de l’Homme ?

Demandez à Bill Gates de désinvestir maintenant !

Pour plus d’informations

#StopG4S

Cliquez ici pour signer la pétition



Retrouvez cet article sur le site de l'AFPS http://www.france-palestine.org/Petition-pour-que-la-fondation

Association France Palestine Solidarité (AFPS)
21 ter Rue Voltaire 75011 Paris
Tél. : 01 43 72 15 79
Fax. : 09 56 03 15 79
Suivez l'AFPS sur www.france-palestine.org, Facebook et Twitter

Rédigé par Association Solidarité Forez Palestine

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article