Deux martyrs palestiniens à Gaza.

Publié le 25 Janvier 2014

Deux martyrs  ce mercredi 22 janvier 2014 dans la bande de Gaza suite à des raids israéliens

Deux jeunes palestiniens de 22 et 23 ans sont morts lors d’un bombardement israélien contre une voiture à Beit Hanoun au nord de la bande de Gaza

Un autre raid israélien contre la ville de Rafah au sud de la bande de Gaza sans faire de victime.

C’est le début de l’escalade militaire israélienne contre la bande de Gaza

Les massacres israéliens contre les civils de Gaza se poursuivent.

Combien de martys palestiniens doivent tomber pour que le monde bouge ?

La situation est de plus en plus difficile pour notre population civile dans cette région sous blocus.

Gaza résiste, existe, persiste et vit

Gaza la dignitié garde toujours espoir.

 

Ziad Medoukh

 

 

Gaza : deux activistes palestiniens tués lors d’une frappe israélienne

Libération, mercredi 22 janvier 2014

http://www.france-palestine.org/Gaza-deux-activistes-palestiniens

 

Deux acti­vistes de l’organisation radicale pales­ti­nienne Jihad isla­mique ont été tués durant la nuit de mardi à mer­credi par l’aviation israé­lienne dans la bande de Gaza, ont indiqué des sources médi­cales et des témoins palestiniens.

Ces deux Pales­ti­niens, Ahmad Zaaneen, 21 ans, et Mohammed Zaaneen, 23 ans, qui fai­saient partie des Bri­gades al-​​Qods, la branche armée du Jihad isla­mique, cir­cu­laient dans une voiture près de Beit Hanoun, dans le nord de la bande de Gaza, lorsqu’ils ont été la cible d’une frappe israé­lienne, a-​​t-​​on précisé de mêmes sources.

L’armée israé­lienne a pour sa part confirmé dans un com­mu­niqué qu’« un ter­ro­riste impliqué dans les récents tirs de roquettes contre Israël, et dans la pla­ni­fi­cation d’attaques qui devaient avoir lieu dans les pro­chains jours attentats, a été ciblé avec succès ».

L’armée a précisé qu’Ahmad Zaaneen était un res­pon­sable important du Front Popu­laire de Libé­ration de la Palestine (FPLP, extrême-​​gauche). Il avait notamment par­ticipé à la pla­ni­fi­cation des tirs de roquettes durant l’enterrement de l’ancien Premier ministre israélien Ariel Sharon le 15 janvier dans son ranch situé dans le sud d’Israël, non loin de la bande de Gaza. Selon le com­mu­niqué de l’armée, Ahmad Zaaneen avait été membre du Jihad isla­mique avant de faire partie du FPLP, et était impliqué depuis 2009 dans une série d’attaques anti-​​israéliennes.

Quelques heures avant ce raid, le ministre israélien Ben­jamin Neta­nyahu avait promis mardi au mou­vement isla­miste Hamas, au pouvoir à Gaza, qu’il rece­vrait une « leçon très bientôt » s’il ne mettait pas un terme à l’intensification des tirs de roquettes vers le sud d’Israël à partir du ter­ri­toire pales­tinien. « Nous répli­quons à ceux qui nous attaquent. Si le Hamas et d’autres orga­ni­sa­tions ont oublié cette leçon, ils l’apprendront de nouveau à leur dépens et très bientôt », a prévenu M. Netanyahu.

Peu aupa­ravant, le ministère de l’Intérieur du gou­ver­nement du Hamas avait annoncé le déploiement de ses forces de sécurité à la fron­tière avec Israël afin de « pré­server la trêve », entrée en vigueur le 21 novembre 2012 sous l’égide de l’Egypte.

Les inci­dents se sont mul­ti­pliés ces der­niers temps à la fron­tière entre Israël et la bande de Gaza, faisant planer, selon les com­men­ta­teurs israé­liens, la pos­si­bilité d’une nou­velle incursion mili­taire israé­lienne dans l’enclave palestinienne.

Des témoins ont confirmé à l’AFP le retour des forces du gou­ver­nement du Hamas dans la zone fron­ta­lière, dont elles s’étaient retirées récemment en raison des tensions.

Un haut res­pon­sable du Jihad isla­mique a pour sa part affirmé à l’AFP que ce mou­vement radical était « engagé à la trêve tant que l’occupant le serait aussi ». Un res­pon­sable mili­taire du Jihad isla­mique avait été griè­vement blessé dimanche matin par une frappe aérienne israé­lienne alors qu’il cir­culait à moto au nord de la ville de Gaza.

Dans la nuit de samedi à dimanche, l’armée israé­lienne avait lancé deux raids sur la bande de Gaza à la suite du tir d’une roquette vers le sud d’Israël. Lors de la der­nière opé­ration mili­taire israé­lienne d’envergure dans la bande de Gaza, « Pilier de défense », (1421 novembre 2012), plus de 170 Pales­ti­niens et 6 Israé­liens avaient été tués. Au total, 13 roquettes ont été tirées de Gaza sur Israël depuis le 1er janvier, dont cinq ont été inter­ceptées par le système anti­missile Iron Dome (Dôme de Fer), a précisé l’armée israélienne.

Selon les médias israé­liens, une bat­terie mobile Iron Dome a été ins­tallée lundi dans la région d’Ashdod, près de la fron­tière avec Gaza.

 

 

 

 

Deux martyrs palestiniens à Gaza.

Rédigé par Association Solidarité Forez Palestine

Repost 0
Commenter cet article