BDS : Lettre à remettre à vos commerçants.

Publié le 8 Novembre 2013

Nous vous remercions d’imprimer cette lettre et de la remettre à tous les commerçants chez lesquels vous êtes amenés à faire vos courses, que ce soit dans les supermarchés, chez l’épicier du coin, ou encore sur les marchés. Tous les commerçants ne sont pas informés du caractère illégal et immoral de la vente de produits exportés par l’occupant israélien.

http://www.europalestine.com/spip.php?article8667

Cher commerçant, Chère Commerçante,

En tant que client, je voudrais attirer votre attention sur la campagne internationale de boycott des produits exportés par Israël. Cette campagne qui se développe dans le monde entier est basée sur le droit et sur l’éthique.

En effet, une grande partie des produits exportés par Israël, qu’il s’agisse de fruits et légumes, de fruits secs, ou encore des machines à gazéifier l’eau Sodastream, NE PROVIENNENT PAS D’ISRAEL, MAIS DES COLONIES ILLEGALEMENT INSTALLÉES DANS LES TERRITOIRES PALESTINIENS.

Ces produits sont donc illicites au regard du droit international, mais aussi illégaux au regard de la législation française qui oblige tous les commerçants à indiquer la provenance exacte des produits frais et des fruits secs.

Quand vous étiquetez « Origine Israël » des avocats, des mangues, des dattes ou pommes de terre, vous participez à une tromperie des consommateurs, car la plupart de ces produits ne proviennent pas d’Israël, mais de Palestine occupée, ce qui est condamné par l’ONU, la France et par les directives européennes du 17 juillet 2013. Même chose pour Sodastream, fabriqué dans la colonie de Maale Adumim, en toute illégalité, comme cela a été reconnu par les tribunaux.

Outre cet étiquetage frauduleux, nous attirons votre attention sur le fait qu’il n’est guère éthique de proposer à la vente des produits venant d’un Etat qui commet en permanence, et depuis des décennies, des crimes de guerre, qui occupe et colonise tout un peuple, l’enferme, le torture, le prive de nourriture, d’eau potable, détruit ses maisons et villages, et bombarde des populations civiles.

Ainsi, vendre des lingettes pour bébé « Made in Israël » alors qu’Israël bombarde au phosphore blanc des bébés, n’est pas digne d’un commerçant qui se respecte, et qui tient à être respecté par sa clientèle.

Face à ces persécutions, à la torture quotidienne des enfants palestiniens dans les prisons israéliennes (voir les rapports de l’UNICEF* et autres grandes ONG), nous sommes de plus en plus nombreux à refuser d’acheter ces produits. Et cela tant que durera l’occupation et la colonisation. Ceci n’a rien à voir avec la religion. Il s’agit d’une campagne pour le droit et la justice, auxquels nous espérons que vous serez sensibles.

Campagne Internationale BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions)

http://uni.cf/XSlmid

BDS : Lettre à remettre à vos commerçants.

Rédigé par Association Solidarité Forez Palestine

Repost 0
Commenter cet article